La Trinité la Pentecôte
le défi conceptuel
Confronté par le principe dogmatique ce site n'est pas tout à fait à l'aise. On recconaît la doctrine de l'église mais l'éducation contemporaine attend le débat, la discussion et la connaissance de la méthode appropriée.
On connaît le mystère du divin, mais il faut ordonner l'interconnexion de :
l'expérience,
la tradition
la pluralité contemporaine.

Dans le calendrier de l'église, nous venons de terminer la lecture de la vie de Jésus de l'Avent à la Pentecôte.

La fête de la Trinité était plus proéminente dans les églises scandinaves et anglicane(s) que dans la tradition "méditerranéenne." Toutefois la doctrine de la Trinité, celle de Dieu - Père, Fils et Saint Esprit, est fondamentale. Ces pages comprennent des indices et des aspects historiques. 


A partir de Pâques, des textes raconte le désespoir, la surprise la joie. La succession frénétique des événements racontent :
Le seigneur (κυριος) arrêté jugé et crucifié.
Le tombeau vide,
L'apparition du Christ et l'Ascension décevante
La Pentecôte qui réunit les disciples à travers les langues.

Les premières décennies de l'église voyaient
une activité intellectuelle car St Paul "traduit" les concepts juifs et la fondation des communautés grecques d'Asie Mineure.

Les premiers pas envers la doctrine "trinitaire" dans les épîtres de St Paul aux Philippiens et aux Colossiens  (voir les indices)

La-Pentecôte-par-le-peintre-Jean-Restout-1732
Rappel : Jésus ne baptisait pas dans l'évangile de St Jean. Parce que l'église n'existait pas, le baptême  n'était pas possible.
En ce sens le jour de Pentecôte serait le jour de la naissance de l'église.
La Bible Juive (l'AT) raconte l'esprit de la prophétie.
Le jour de Pentecôte le Saint Esprit confirme la nouvelle Alliance.

La science empirique, telle que nous la connaissons, n'existait pas.
La logique ou la philosophie cohérentes et la rigeur étaient essentielle à la définition de la Trinité.

On était conscient de :
Jésus comme fils de Dieu,
La tradition de l'ancien Testament
La Pentecôte et du Saint Esprit.
Comment réconcilier ces mystères avec un langage accessible ?
5 Comportez-vous ainsi entre vous, comme on le fait en Jésus Christ : 6 lui qui est de condition divine n’a pas considéré comme une proie à saisir d’être l’égal de Dieu.
7 Mais il s’est dépouillé, prenant la condition de serviteur,
devenant semblable aux hommes, et, reconnu à son aspect comme un homme, 8 il s’est abaissé, devenant obéissant jusqu’à la mort, à la mort sur une croix. 9 C’est pourquoi Dieu l’a souverainement élevé et lui a conféré le Nom qui est au-dessus de tout nom, 10 afin qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse, dans les cieux, sur la terre et sous la terre, 11 et que toute langue confesse que le Seigneur, c’est Jésus Christ, à la gloire de Dieu le Père.
15 Il est l’image du Dieu invisible, Premier-né de toute créature,16 car en lui tout a été créé, dans les cieux et sur la terre, les êtres visibles comme les invisibles,Trônes et Souverainetés, Autorités et Pouvoirs. Tout est créé par lui et pour lui, 17 et il est, lui, par devant tout ; tout est maintenu en lui, 18 et il est, lui, la tête du corps, qui est l’Eglise. Il est le commencement, Premier-né d’entre les morts, afin de tenir en tout, lui, le premier rang. 19 Car il a plu à Dieu de faire habiter en lui toute la plénitude 20 et de tout réconcilier par lui et pour lui, et sur la terre et dans les cieux, ayant établi la paix par le sang de sa croix.
Indice : Philippiens ii : 5-11
Indice : Colossiens i : 15-20
Trinité page 2