La question fondamentale : une lecture attentive du livre de Genèse
Nous remarquons que les patriarches, c'est à dire Abraham, Isaac et Jacob avaient 
construit des lieux saints quand ils avaient rencontré Dieu.  Par exemple, quand Jacob était parti il se couchait à Haran où il a rencontré Dieu dans un rêve. Dieu a promis de lui donner le terre sur laquelle il couchait, et Dieu ajoutait que sa descendance serai pareille à la poussière de la terre (Genèse 28 : 10 sqq.) Que fait Jacob ? Il se leva de bon matin, il prit la terre dont il avait fait son chevet, l'érigea en stèle et versa de l'huile au sommet. Il appela ce lieu Bethel, c'est à dire Maison de Dieu.
Les études de certains théologiens de la Bible, parmi eux une Anglaise Margaret Barker, impliquent  la question : la reforme de Josiah, était-elle le retour sur le passé idéal ou le développement théologique fondamental d'une société toujours à la recherche de la vérité ultime, et des connaissances bien développées ?


  1. Il leur fit la lecture de toutes les paroles du livre de l’alliance trouvé dans la Maison du SEIGNEUR.
  2. faire sortir du temple du SEIGNEUR tous les objets qu’on avait faits en l’honneur du Baal, d’Ashéra et de toute l’armée des cieux
  3. le poteau sacré qu’on brûla dans le ravin du Cédron ; il le réduisit en cendres qu’il jeta à la fosse commune.
  4. Il supprima les chevaux que les rois de Juda avaient installés en l’honneur du soleil à l’entrée de la Maison du SEIGNEUR
  5. Josias démolit également l’autel qui était à Béthel, le haut lieu que Jéroboam, fils de Nevath, avait bâti pour entraîner Israël dans le péché
  6. livra aux flammes le poteau sacré.
  7. s’étant retourné, Josias aperçut les tombes qui se trouvaient là, sur la montagne ; il envoya prendre les ossements de ces tombes et les brûla sur l’autel
  8. Josias fit disparaître également toutes les maisons des hauts lieux qui se trouvaient dans les villes de Samarie et que les rois d’Israël avaient construites pour offenser le SEIGNEUR. Il agit à leur égard exactement comme il avait agi à Béthel. 20 Il immola sur les autels tous les prêtres des hauts lieux qui s’y trouvaient et y brûla des ossements humains.
  9. Josias abolit également la divination, les devins, les téraphim, les idoles et toutes les saletés qu’on voyait au pays de Juda et à Jérusalem, afin d’accomplir les paroles de la Loi, paroles écrites dans le livre que le prêtre Hilqiyahou avait trouvé dans la Maison du SEIGNEUR.
  10. 25 Il n’y avait pas eu avant lui un roi qui, comme lui, revînt au SEIGNEUR de tout son cœur, de tout son être et de toute sa force, selon toute la Loi de Moïse. Après lui, il ne s’en leva pas de semblable.


Le Christianisme s'adresse au sens de la vie. Le partage est difficile  et le prédicateur doit partager des connaissance intéressantes. On doit être prêt à poursuivre une aventure spirituelle en sachant qu'elle entame une aventure intellectuelle.
C'est bien connu que certains textes bibliques font semblant de se contredire. Essayer les réconcilier ne sert pas à grande chose. L'important c'est qu'on soit inspiré par la Bible. Ces pages proposent une interprétation textuelle moins déterminée que par le passé. On a des questions mais on n'est pas sûr de trouver une réponse définitive. Pourtant on pourrait s'inspirer de la tradition qui exprime la conviction spirituelle plutôt que la certitude des faits.
Nous continuons l'aventure des nos ancêtres en croyant que la vie et la Résurrection du Christ transforment la condition humaine.   
José de Ribera,
Le songe de Jacob, 1639,

La Contradiction apparente :
Elle ne doit pas nous inquieter



Plan (approximatif) du premier Temple
Jérusalem de Ezéchias 727-698 av J-C (approx)