L'évangile et le royaume
En Marc i3 : 44f. Jésus reprend la "prophétie" du livre de Daniel en disant que le Fils de l'Homme viendra sur les nuages du ciel :

En Daniel 7:13 Je regardais dans les visions de la nuit, et voici qu’avec les nuées du ciel venait comme un Fils d’Homme ; il arriva jusqu’au Vieillard, et on le fit approcher en sa présence. 14Et il lui fut donné souveraineté, gloire et royauté : les gens de tous peuples, nations et langues le servaient. Sa souveraineté est une souveraineté éternelle qui ne passera pas,

Dans le rouleau de Guerre découvert à Qumran, le royaume sera la conclusion de la guerre entre les fils de la lumière et les fils de l'obscurité.
Il y aura un banquet dit "Messianique."

Voir la page suivante
Le Royaume se manifeste à l'avenir avec le jugement de l'humanité :
24 Il leur proposa une autre parabole : « Il en va du Royaume des cieux comme d’un homme qui a semé du bon grain dans son champ. 25 Pendant que les gens dormaient, son ennemi est venu ; par-dessus, il a semé de l’ivraie en plein milieu du blé et il s’en est allé. 26Quand l’herbe eut poussé et produit l’épi, alors apparut aussi l’ivraie. 27Les serviteurs du maître de maison vinrent lui dire : “Seigneur, n’est-ce pas du bon grain que tu as semé dans ton champ ? D’où vient donc qu’il s’y trouve de l’ivraie ?” 28 Il leur dit : “C’est un ennemi qui a fait cela.” Les serviteurs lui disent : “Alors, veux-tu que nous allions la ramasser ?” – 29 “Non, dit-il, de peur qu’en ramassant l’ivraie vous ne déraciniez le blé avec elle. 30 Laissez l’un et l’autre croître ensemble jusqu’à la moisson, et au temps de la moisson je dirai aux moissonneurs : Ramassez d’abord l’ivraie et liez-la en bottes pour la brûler ; quant au blé, recueillez-le dans mon grenier.” » Mathieu 13: 24-30
Le même chapitre comporte une explication de la parabole :
36 Alors, laissant les foules, il vint à la maison, et ses disciples s’approchèrent de lui et lui dirent : « Explique-nous la parabole de l’ivraie dans le champ. » 37 Il leur répondit : « Celui qui sème le bon grain, c’est le Fils de l’homme ; 38 le champ, c’est le monde ; le bon grain, ce sont les sujets du Royaume ; l’ivraie, ce sont les sujets du Malin ; 39 l’ennemi qui l’a semée, c’est le diable ; la moisson, c’est la fin du monde ; les moissonneurs, ce sont les anges. 40 De même que l’on ramasse l’ivraie pour la brûler au feu, ainsi en sera-t-il à la fin du monde : 41 le Fils de l’homme enverra ses anges ; ils ramasseront, pour les mettre hors de son Royaume, toutes les causes de chute et tous ceux qui commettent l’iniquité, 42 et ils les jetteront dans la fournaise de feu ; là seront les pleurs et les grincements de dents. 43Alors les justes resplendiront comme le soleil dans le Royaume de leur Père. Entende qui a des oreilles ! Mathieu 13: 36-43
Le Royaume de Dieu :
présent ou futur ?
La lecture des textes tels quels
Priincipe général
Le royaume (de Dieu) est très présent dans les textes du Nouveau Testament. On pensait que la fin des temps, (et le jugement) étaient imminents. St Paul pensait qu'il serait toujours en vie comme il l'écrit pour renconforter ceux dont les proches étaient morts avant l'événement attendu.

Il faut voir la question ci-contre. Selon certains textes le royaume arrivera comme cataclysme, mais d'autres passages proposent que le royaume est déjà présent comme un grain de moutarde mais que nous devons attendre sa croissance.

Marc ix:1 est un texte très difficile :  Et il leur disait : « En vérité, je vous le déclare, parmi ceux qui sont ici, certains ne mourront pas avant de voir le Règne de Dieu venu avec puissance. » Le sens est ambiguë : est-ce que le royaume est déjà la mais qu'il faut attendre la manifestation de sa puissance ou est-ce qu'on attend le royaume et sa puissance à la fois ?

La photo du tympan de la Cathédrale d'Amiens (ci-contre) comprend la perception médiévale avec la balance et le Christ en majesté qui jugerait le monde.
Question
Certains paraboles de Jésus - par exemple celle du blé et de l'ivraie proposent un jugement future, alors que d'autres paraboles impliquent que le royaume est déjà présent pour ceux qui l'aperçoivent. Par exemple le grain de moutarde est déjà présent mais on doit  mais il faut attendre ....
31Il leur proposa une autre parabole : « Le Royaume des cieux est comparable à un grain de moutarde qu’un homme prend et sème dans son champ. 32C’est bien la plus petite de toutes les semences ; mais, quand elle a poussé, elle est la plus grande des plantes potagères : elle devient un arbre, si bien que les oiseaux du ciel viennent faire leurs nids dans ses branches. »
L'église médiévale suivait une interprétation littérale des paraboles qui comportent un jugement finale. Ci dessus le tympan de la
Cathédrale d'Amiens