Etre membre d'une église et Chrétien autrement.
La Pratique, la vie - le sous-entendu et
la foi présumée

La fraternité n'est point une'église mais elle pourrait encourager :

  • Les Chrétiens d'une tradition ou confession quelconque
  • Celles et ceux qui voudraient explorer le spirituel
  • Des gens qui s'interrogent
  • Ceux qui s'émerveillent
  • L'imagination spirituelle

Notre but : c'est partager etinformer
  • Celles et ceux dont la foi n'est connue qu'à Dieu
  • Ceux qui voudraient mieux comprendre le Christianisme
  • Le dialogue à travers les convictiææons
  • La réflexion de celles et ceux qui ne reconnaissent pas leur spiritualité
  • Les préjugés et les avis mal réflechis.



George Herbert était "curé" de Bemerton - Wiltshire.
  • Il il est mort quand il n'avait que quarante ans.
  • Il a fait reconstruire l'église paroissiale à sa charge.
  • Il travaillait parmi son peuple.
  • Il écrivait le poésie spirituelle.




John Keble, le Professeur de la poésie à Oxford et un les "fondateurs" du mouvement d'Oxford (1833), était content d'être Vicaire dans la paroisse de son père (Hursley dans le Hampshire). Il a écrit

O Seigneur et mon roi
Fais que je te perçoive
Quoique soit le travail à moi,
Qu'il soit offert à toi
George Herbert curé de Bemerton
On s'interroge pour le rôle  qu'il nous lègue car il était riche, doué et exceptionnel. Quand même le modèle d'un prêtre qui vit parmi ses "ouailles" et qui travaille pour le bien-être du village était perçu comme idéal par le passé. En tous cas William Temple, qui était évêque de Manchester, Archevêque de York et Archevêque de Cantorbéry disait que l'église serait la seule organisation qui existe pour ceux qui ne lui appartiennent pas. Cette perception est intéressante bien que l'église existe en tant que telle. Le Christianisme enraciné dans la société et le quotidien devrait partager une spiritualité "métaphysique" qui propose une passerelle entre le religieux et le quotidien. George Herbert est considéré comme personne de sainteté.
Pour George Herbert le modèle était :

  • Le Prêtre dans sa paroisse
  • La paroisse qui accompagnait les paroissiens
  • La méthode implicite est partagée
  • Les questions ultimes et le langage de l'époque
Nous apportons
  • L'ouverture d'une théologie et d'un engagement social anglicans
  • Le désire d'enrichir la francophonie et de renforcer l'interculturel
Le service de Dieu et le travail du Christ ne sont ni circonscrits par l'église ni par ses activités. L'église existe pour ceux qui ne sont pas ses members (voir infra) pour propager la connaissance spirituelle. Elle sentremêle dnas le quotidien avec un regard au delà d'elle-même. Ce serait être chrétien autrement.