Jésus et le Judaïsme du premier siècle

A lépoque de Jésus le Judaïsme était complexe. Le Roi Hérode le Grand avait fait construire "son" temple à Jérusalem - sur le site du temple construit au moment du retour des Juifs de Babylone quelques cinq cents ans auparavant.
  • Les Prêtres appartenaient au parti du Temple."
  • Le Grand Prêtre avait une influence politique.
  • Les Sadducéens étaient de la Haute classe sacerdotale. 
  • Les Pharisiens se conformaient à la loi, avec une interprétation était stricte et rigide.

Les Pharisiens et Jésus se disputaient, mais voir Luc 13
31 Ce même jour, quelques pharisiens vinrent lui dire: Va-t’en, pars d’ici, car Hérode veut te tuer. 32 Il leur répondit: Allez, et dites à ce renard: Voici, je chasse les démons et je fais des guérisons aujourd’hui et demain, et le troisième jour j’aurai fini. 33 Mais il faut que je marche aujourd’hui, demain, et le jour suivant; car il ne convient pas qu’un prophète périsse hors de Jérusalem.
Les Pharisiens avertissaient Jésus malgré leurs différends.

  • Les Essènes, ou les membres de la Communauté de Qumran, sur le littoral de la Mer Morte, attendaient le banquet que nous avons mentionné. En outre la communauté de Qumran pratiquait une lustration rituelle.
  • Jean le Baptiste, qui, selon tous les quatre évangiles a baptisé Jésus, pratiquait un baptême de répentance.     



En effet l'ambiance spirituelle et religieuse comportait une série de lustration(s) et de baptême(s).

La piscine à Qumran était, peut-être, un endroit de la lustration pratiquée par le communauté.

Si un membre jeune touchait un membre senior, ce dernier devrait se baigner ... pour se purifier.

Les Prêtres, comme le roi Hérode, étaient fiers du temple. Nous lisons

19 Jésus leur répondit : « Détruisez ce temple et, en trois jours, je le relèverai. » 20 Alors ces Juifs lui dirent : « Il a fallu quarante-six ans pour construire ce temple et toi, tu le relèverais en trois jours ? »

Donc la purification du Temple se situe dans un contexte difficile. Jésus allait au temple, il a chassé les vendeurs et ... 

Jésus - et les vendeurs - était dans la cour des gentiles - parmi les gens qui n'étaient pas importants selon les responsables du Temple. Il a rompu avec la tradition
18 Les Juifs, prenant la parole, lui dirent: Quel signe nous montres-tu, pour agir de la sorte? 19 Jésus leur répondit: Détruisez ce temple, et en trois jours je le relèverai. 20 Les Juifs dirent: Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce temple, et toi, en trois jours tu le relèveras! 21 Mais il parlait du temple de son corps. 22 C’est pourquoi, lorsqu’il fut ressuscité des morts, ses disciples se souvinrent qu’il avait dit cela, et ils crurent à l’Ecriture et à la parole que Jésus avait dite
Dans les évangiles dits synoptiques la purification du Temple se situe à la fin du ministère de Jésus. Suite à cet événement Jésus dit
N’est-il pas écrit: Ma maison sera appelée une maison de prière pour toutes les nations[b]? Mais vous, vous en avez fait une caverne de voleurs[c]. 18 Les principaux sacrificateurs et les scribes, l’ayant entendu, cherchèrent les moyens de le faire périr; car ils le craignaient, parce que toute la foule était frappée de sa doctrine. (Marc 11 : 17 -18)
La rélation de Jean Baptiste et Jésus pourrait élucider notre connaissance du mouvement primitif chrétien en rélation avec le Temple. Selon la tradition des évangiles synoptiques le baptême de Jean est un baptême de répentance pour le pardon des péchés. (Mark 1:4, Matt 3:1-6, Luke 3:3
  
Jean le Baptiste proclamait "Celui qui est plus fort que moi vient après moi, et je ne suis pas digne en me courbant de délier la lanière de ses sandales. Moi, je vous ai baptisés d'eau, mais lui vous baptisera d'Esprit Saint
 
Jésus mentionne, très souvent, le pardon des péchés (αφιημι), mais
quand les Chrétiens baptiseraient avec le Saint Esprit, il y aurait une nouvelle relation avec Dieu.


Le baptême de répentance de Jean était en concurrence avec les sacrifices expiatoires du temple alors que  Jean le Baptiste était d'ascendance sacerdotale. Pourtant "...tout le pays de Judée et tous les habitants de Jérusalem se rendaient auprès de lui; et, confessant leurs péchés, ils se faisaient baptiser par lui dans les eaux du Jourdain (Marc i:5).


Un certain aumônier d'une école du Royaume décrit les vérités intemporelles chrétiennes.
Être à la recherche de la vérité, ou même chercher à mieux connaître le Saint Esprit - c'est l'intemporel ? La foi est le don de Dieu, mais la foi entame un processus de réflexion de recherche et de pensée.
Utiliser la religion pour combler le fossé, c'est à dire pour expliquer l'inexpliquable, serait dangereux.. 

En suivant Jésus envers l'histoire de sa Passion nous sommes (peut-être) convaincus dans l'incertitude.
La conviction, c'est la foi ; l'incertitude, c'est connaître la complexité du contexte historique. Nous reviendrons là dessus. Cependant

On doit connaître ce qu'on sait et savoir ce qu'on connaît. Les faits de l'histoire encadrent la conviction de la connaissance spirituelle. Elle serait plus évolutive que la vérite intemporelle. 
Cette citerne à Qumran était, peut-être, un endroit de lustration rituelle
Le territoire de la Palestine et d'Israël était boisé, disons au début du premier millénaire avant Jésus Christ. Les arbres étaient brûlé pour les sacrifices quotidiens. On calcule que le sacrifice d'un taureau nécessite un arbre complet quelques sept cents ans durant. .
Le Temple d'Hérode (ci contre) était mangifique. Des visites de Jésus manifestaient les différends. La situation était compliqée, mais on pourrait suggérer qu'il y avait un parti associé avec Jésus. Il s'entendait mieux, paraît-il avec Jean le Baptiste qu'avec d'autres regroupements
Page 1 le Temple