L'Epiphanie ou la manifestation du Christ est liée au voyage des Mages. Pour les crèches de Noël on associe les bergers (St Luc) et les Mages (parfois appelés les rois) de l'évangile selon St Mathieu.

Dans un poème l'écrivain anglais T.S. Eliot écrit "Il faisait froid lors de notre arrivée, la saison était difficile ... il y avait une naissance ... mais ...

A la fin du douzième siècle la chasse des rois contenait leurs restes. Selon la théologie de l'époque il y avait une force miraculeuse.   
Les douze jours représentent le décalage des calendrier solaire (365+ jours) et lunaire (354 jours). A Qumran, par exemple, on utilisait un calendrier lunaire, tandis que l'Empire Romaine suivait un calendrier solaire.

Les Mages (μαγοι) étaient connus pour leurs connaissances astronomiques. lls étaient les savants ou les scientifiques de l'époque. Ils attestent de l'identité du Christ. Mais l'histoire, c'est ce qui se passe en ce qui a lieu.

L'épiphanie dans le monde
La date du 6 Janvier aurait été choisie parce qu’elle correspondait à la fête de la renaissance de Dionysos ou d’Osiris deux dieux païens mis en pièces puis reconstitués et rendus à la vie respectivement par Rhéa et par Isis. Le même jour on célébrait la naissance d’Harpocrate, appelé le soleil renaissant, fils d’Isis et d’Osiris. On fêtait ainsi symboliquement le renouveau de la nature et le retour de la lumière après le solstice d’hiver. Il est logique qu’une telle date ait été choisie pour célébrer l’ Épiphanie que les chrétiens considèrent comme le renouveau du monde. 
L’ Épiphanie était fêtée en Gaule au 4ème siècle. Ammien Marcellin historien mort en 395 raconte dans son Histoire de Rome que l’empereur Julien l’Apostat , bien qu’ayant renoncé au christianisme « il alla jusqu'à se montrer dans une église le jour de la fête appelée Épiphanie, que les chrétiens célèbrent dans le mois de janvier, et se joignit ostensiblement aux prières publiques. » (21,2,5) . A l’époque cette fête célébrait aussi la nativité de Jésus. Par contre, elle aurait été introduite à Rome avant la fin du 4ème siècle comme une commémoration, séparée de la nativité, des trois manifestations de la grandeur divine que sont
  1. l’adoration des mages,
  2. le baptême du christ
  3. les noces de cana.


L'Epiphanie - interpréter la tradition



Pour l'Adoration du Christ le nombre des Mages n'est pas spécifié et les noms ne sont pas donnés. Le mot μαγος ou mage est lié au concept de la magie. En principe, les mages, guidés par l'étoile, apportaient les meilleurs connaissances de leur époque. Mais attention car les Mages étaient disciples de Zarathoustra.
A l'époque de Jésus, le calendrier était important. Genèse i raconte la création, mais on constate que les grandes lumières étaient créées le quatrième jour, le mercredi. Le juifs, par exemple la communauté de Qmran,  uilisaient un calendrier de 364 jours tandis qu'il y avait un calendrier lunaire de 364 jours.