Découvrons l'Epiphanie



La foi chrétienne : c'est à découvrir. Nous venons tous au Christ avec nos attentes, nos espoirs et nos convictions. ll n'y a pas de "certitude chrétienne" avec ses solutions prévisibles.
Les premiers Chrétiens étaient surpris, époustouflés peut-être, par la Résurrection. Elle était obscène dans une culture gréco-romaine mais le Christ ne se conformait pas aux attentes.

Aujourd'hui les français célèbrent avec la galette des rois. En trouvant la fève on est roi. Mais les mages (μαγοι) n'était pas rois. Ils étaient  magiciens (donc magoi) ou des voyants, inspirés par une révélation.
Mais les μαγοι étaient les scientifiques de leur époque.
L'évangile de Mathieu raconte des événements  extraordinaires. Nous sommes les héritiers mais ... je ne me conforme pas ...

De plus, cette Crèche est improbable. Elle fusionne les deux contes de la Nativité, dans les évangiles de Mathieu et de Luc. La nativité est omise par St Marc tandis que St Jean, dont le dernier explore des aspects philosophiques de 'incarnation.

La Crèche fusionne la visite des Mages (Mathieu) et celle des bergers (Luc). Pour Mathieu les Mages seraient les experts, "les scientifiques" dans un certain sens qui affirment la naissance du Fils de Dieu. Luc privilège la visite des humbles car Jésus est venu pour toute l'humanité.    
Etant donné les présomptions des auditeurs, de St.Paul le sarcasme était naturel. Aeschyle dans les, Eumenides (647-48), raconte l'inaugation de la cour de l'Aréopage.
Dans la pièce qui raconte le procès d'Oreste le dieu Apollon dit "Quand la poussière puise le sang de l'homme, quand il est abbatu, le retour sur la vie est impossible.”

St Paul discutait avec les Grecs qui étaient surpris : 17 Il s’entretenait donc dans la synagogue avec les Juifs et les hommes craignant Dieu, et sur la place publique chaque jour avec ceux qu’il rencontrait. 18 Quelques philosophes épicuriens et stoïciens se mirent à parler avec lui. Et les uns disaient: Que veut dire ce discoureur ? D’autres, l’entendant annoncer Jésus et la résurrection, disaient: Il semble qu’il annonce des divinités étrangères.


19 Alors ils le prirent, et le menèrent à l’Aréopage, en disant: Pourrions-nous savoir quelle est cette nouvelle doctrine que tu enseignes? 20 Car tu nous fais entendre des choses étranges. Nous voudrions donc savoir ce que cela peut être.

Nous lisons vv. 32-33 32 Lorsqu’ils entendirent parler de résurrection des morts, les uns se moquèrent, et les autres dirent: Nous t’entendrons là-dessus une autre fois. 33 Ainsi Paul se retira du milieu d’eux.



Il faut lire Actes chapitre 17, qui raconte le discours de St Paul devant la cour de l'Aréopage.
L’ Épiphanie était fêtée en Gaule au 4ème siècle. Ammien Marcellin historien mort en 395 raconte dans son Histoire de Rome que l’empereur Julien l’Apostat (empereur 332/3-363), bien qu’ayant renoncé au christianisme «  alla jusqu'à se montrer dans une église le jour de la fête appelée Épiphanie, que les chrétiens célèbrent dans le mois de janvier, et se joignit ostensiblement aux prières publiques »
L'épiphanie est un indice. Les Mages suivent l'étoile, le Roi Hérode est craintif, il ne comprend pas. Les Mages, prévenus par un rêve ne revoient pas Hérode. La sainte famille part en Egypte pour revenir comme Moïse est venu avec les Israélites. A la fois la philosophie grecque n'est pas en mesure de comprendre la Résurrection qui sera la concrétisation de l'espérance de l'événement du Christ. On a loupé la réalité ou la nature réelle de la présence de Dieu.

L'indice c'est que le calendrier liturgique des premiers jours de l'église était déterminé par des traditions locales. Pourtant, la nativité et la fête de la Résurrection (Pâques) étaient fondamentales. Il faut ajouter l'Epiphanie, car le 6 janvier on commémorait la manifestation de Jésus lors de son baptême, la naissance de Jésus et les premiers signes, dont le mariage de Cana en Galilée. 
Dans la tradition anglicane du livre de la prière commune  on souligne :
  1. Le partage par les Gentils de la tradition juive avec la déclaration de la naissance du Christ aux Mages.
  2. La manifestation de la Trinité au baptême du Christ (prière matinale) aspect primaire.
  3. La manifestation de la gloire du Christ dans le signe au mariage de Cana.

Psaume 104
Mon âme, bénis l’Eternel!
12 Les oiseaux du ciel habitent sur leurs bords,
Et font résonner leur voix parmi les rameaux.
13 De sa haute demeure, il arrose les montagnes;
La terre est rassasiée du fruit de tes œuvres.
14 Il fait germer l’herbe pour le bétail,
Et les plantes pour les besoins de l’homme,
Afin que la terre produise de la nourriture,
15 Le vin qui réjouit le cœur de l’homme,
Et fait plus que l’huile resplendir son visage,
Et le pain qui soutient le cœur de l’homme.
16 Les arbres de l’Eternel se rassasient,
Les cèdres du Liban, qu’il a plantés.
17 C’est là que les oiseaux font leurs nids;
La cigogne a sa demeure dans les cyprès,
18 Les montagnes élevées sont pour les boucs sauvages,