Le Credo de Nicée Constantinople, l'Incarnation et la célébration de Noël

Le Fils de Dieu, le Père tout puissant, est né engendré mais non pas créé. C'est difficile

Je crois en un seul Dieu, le Père tout puissant,
créateur du ciel et de la terre, de l’univers visible et invisible,
Je crois en un seul Seigneur, Jésus Christ,
le Fils unique de Dieu, né du Père avant tous les siècles :
Il est Dieu, né de Dieu,
lumière, née de la lumière,
vrai Dieu, né du vrai Dieu
Engendré non pas créé,
de même nature que le Père ;
et par lui tout a été fait.
Pour nous les hommes, et pour notre salut,
il descendit du ciel;
Par l’Esprit Saint, il a pris chair de la Vierge Marie, et s’est fait homme.
Crucifié pour nous sous Ponce Pilate,
Il souffrit sa passion et fut mis au tombeau.
Il ressuscita le troisième jour,
conformément aux Ecritures, et il monta au ciel;
il est assis à la droite du Père.
Il reviendra dans la gloire, pour juger les vivants et les morts
et son règne n’aura pas de fin.
Je crois en l’Esprit Saint, qui est Seigneur et qui donne la vie;
il procède du Père et du Fils.
Avec le Père et le Fils, il reçoit même adoration et même gloire;
il a parlé par les prophètes.

Je crois en l’Eglise, une, sainte, catholique et apostolique.
Je reconnais un seul baptême pour le pardon des péchés.
J’attends la résurrection des morts, et la vie du monde à venir.
Amen

Lors des célébration eucharistiques nous disons le Symbole des Apôtres ou le  ou le Credo de Nicée Constantinople.
Les déclarations de nos croyances étaient la conséquence des désaccords au sein de l'église.
Le principe que le Fils de Dieu, le Père tout puissant est né engendré mais non pas créé est difficile. Ces pages, écrites pour fêter Noël introduisent un débat qui était reès difficile à l'époque.
La "foi catholique" n'est pas que la celle de l'église  Catholique et Romaine. Les Orthodoxes, les Anglicans et des confessions Protestantes affirment la même doctrines de l'Incarnation.
Il y a d'autres différences, sur les sacraments, dont l'Eucharistie, par exemple, l'Incarnation est essentielle. Nous verrons dans les semaines à venir que le débat des premiers siècles était très nécessaire, alors que les concepts sont difficiles. Ces derniers sont "à examiner" car le Christianisme qui soutien sa philosophie est sérieux. Il s'ensuitque les doctrines Chrétiens sont intéressantes.  
Le texte rouge était contentieux. D'un point de vue philosophique, il est sérieux et difficile. Cette section décrit les questions posées par l'église des premiers siècles. Ille sont importantes car la vérité est importante en tant que telle, alors que l'expression raisonné et raisonable de l'Incarnation du Christ est fondamentale en exprimant l'amour de Dieu.
La doctrine (de la personne du Christ) serait pertinente pour la définition de notre salut. Nous mentionnons, par exemple, le pardon, la rédemption, la vie éternelle.
Dans ce monde, nous discutons l'amour de Dieu,
Nous considérons la justice de Dieu,
En vivant la vie terrestre nous attendons
La vie ternelle.
C'est mystérieux mais il y a des indices bien réfléchis qui méritent l'examen et la réflexion des croyants sérieux. 

Cependant, . Ces pages, écrites pour fêter Noël introduisent un débat qui était reès difficile à l'époque.

La "foi catholique" n'est pas que la celle de l'église  Catholique et Romaine. Les Orthodoxes, les Anglicans et les confessions Protestantes affirment la même doctrine de l'Incarnation. Le Conseil Œcuménique des églises regroupe ceux <ui connaît Jésus Christ comme Dieu et Sauveur 
Il y a d'autres différences, sur les sacraments, dont l'Eucharistie, par exemple mais  l'Incarnation est essentielle. Nous verrons dans les semaines à venir que le débat des premiers siècles était très nécessaire, alors que les concepts sont difficiles. Ces derniers sont "à examiner" car le Christianisme qui soutien sa philosophie est sérieux. Il s'ensuit que les doctrines Chrétiens sont intéressantes.  
Nouvelle page sur une théologie pour l'interconvictionnel